Logo

Les femmes de plus en plus sensibilisées au cancer du sein ? Le bilan de l'Institut de l'hôpital d'Antibes

Deux ans après sa création, l'établissement, qui propose une prise en charge complète des patientes atteintes du cancer du sein a doublé ses actes de sénologie.

Émilie Moulin Publié le 27/10/2021 à 20:53, mis à jour le 27/10/2021 à 20:53 La mammographie 3D permet de repérer des lésions invisibles dans un radio standard. (DR)

Son ennemi? Le cancer du sein. Pour le combattre, deux armes: le dépistage précoce et un lieu unique où tous les professionnels de santé sont regroupés pour faciliter le parcours médical de la patiente. C'est la façon dont l'Institut antibois du sein à l'Hôpital d'Antibes a décidé d'affronter cette maladie qui touche 59.000 nouvelles femmes par an, dont 12.000 décèdent.

Radiologues, chirurgiens, médecins oncologues, psychologues, assistants sociaux...

Radiologues, chirurgiens, médecins oncologues, psychologues, assistants sociaux... "L'intégralité des spécialistes nécessaires au suivi de la maladie est présente ici et c'est une infirmière qui fait le lien", explique le Dr Duforestel, chirurgien gynécologue et coordinateur de l'institut. Et pour compléter cette prise en charge, l'établissement est doté de matériel dernier cri, comme la tomosynthèse, aussi appelée mammographie 3D. "Avec cette technologie, nous pouvons voir les différentes couches du sein et, de fait, être beaucoup plus précis", décrypte Margaux Poirier, radiologue.

En scrutant le résultat d'une mammographie sur son écran, elle ajoute: "Vous voyez, le sein de cette dame présente une lésion qui n'aurait pas été visible sur une radio standard." Une avancée précieuse puisque tout l'enjeu du dépistage est de détecter les tumeurs cancéreuses avant qu'il ne soit trop tard afin d'éviter des traitements agressifs comme l'ablation du sein. "Sur cent mammographies, nous trouvons en moyenne sept lésions suspectes… mais ça ne veut pas dire qu'elles sont cancéreuses! Pour le savoir, on propose aux clientes une ponction pour faire un diagnostic", souligne le Dr Duforestel.

3095 actes en 2020

Deux ans après sa création en 2019, les actes de sénologie au sein de l'institut ont été multipliés par deux, passant de 1.249 en 2018 à 3.095 en 2020. De la ponction à l'opération en passant par la chirurgie réparatrice, l'institut peut aussi compter sur le service oncologie de l'hôpital de jour pour les chimiothérapies.

"Il ne faut pas oublier le volet bien être", s'empresse le Dr Duforestel qui a décidé de laisser pousser sa chevelure afin d'en faire don pour une perruque. Wendy Rose, la socio-esthéticienne du service ne dira pas le contraire: elle propose des soins du visage, des ongles ou des séances de maquillage correcteur pour redonner bonne mine aux femmes abîmées par les traitements.

Savoir +

Le dépistage est remboursé par l'Assurance Maladie pour les femmes âgées entre 50 et 74 ans.

Institut Antibois du sein: 04 97 24 81 90, ouvert du lundi au vendredi de 8h30à 17 heures.

Offre numérique

...

commentaires

Le direct 11:58 Abonnés Quand la maison se met au vert: le Week-end Design et Arts vient à Juan-les-Pins

Ouvrir la page originale sur le site