Logo

Comment seront choisis les lauréats des plages de Juan et de la Garoupe?

Avec la poursuite de l'application du décret plage sur le reste des plages d'Antibes et de Juan, c'est un écosystème économique qui se renouvelle. Moins de concessions, d'autres formes d'activités commerciales mais toujours une règle qui ne change pas : les candidats doivent convaincre avec un projet. Les attributions auront lieu en avril 2022.

Margot Dasque Publié le 27/10/2021 à 13:36, mis à jour le 27/10/2021 à 13:25 La plage Richelieu telle qu'on la connaît n'existera plus.

Un espace à Juan ou à la Garoupe: ça ne se refuse pas. Mais au vu du nombre de lots, la concurrence risque d'être rude. Et justement, sur quels critères les lauréats seront-ils désignés?

"Le point financier ne sera pas prédominant, répète Jean Leonetti, questionné sur le spectre d'un grand groupe se positionnant sur une grande partie du panorama. De plus, un candidat ne peut pas postuler à plus de trois offres et en obtenir plus que deux. "

Pour autant, les conditions à remplir sont claires: il faut pouvoir honorer un droit d'entrée (1) et bien évidemment la redevance d'occupation domaniale composée d'une part fixe (à savoir 80 euros le m2 par an) (2) et une variable qui évolue entre 1,5 et 3% du chiffre d'affaires après remise des locaux réhabilités - avant, c'est 0,5%. Un calcul qui amène la commune à financer ce projet XXL de 16 millions d'euros.

Mais si ce n'est pas l'investissement qui l'emporte, qui va l'emporter? "Nous allons nous attacher à la qualité de l'exploitation, soutient le maire, qui appuie, je pense notamment à la qualification du personnel, au choix des produits, aux services etc. " En résumé: ce sera standing ou ce ne sera pas. "À côté de cela, la vision architecturale mais aussi la qualité des matériaux retiendront toute notre attention. "

Bref, le message est clair: il ne suffit pas d'une valise de billets, de belles paroles et d'un gribouillis sur une nappe pour l'emporter.

1. Le droit d'entrée représente 25% du coût total du montant basé sur le prix au m2 du coût de l'ensemble des travaux rapporté au nombre de m2 réhabilités et réparti au prorata de la surface de chaque lot d'AOT.

2. À titre d'exemple, actuellement les redevances sur le secteur Courbet sont à 60 euros/m2.

Durant combien de temps ?

Les lauréats qui obtiendront ces espaces à gérer voient leur occupation limitée dans le temps. En ce qui concerne les six lots de plage dont l'exploitation n'est pas annuelle, leur durée est de six ans ou douze ans. Concernant les AOT, elles sont de six, douze ou dix-huit ans.

commentaires

Le direct 11:58 Abonnés Quand la maison se met au vert: le Week-end Design et Arts vient à Juan-les-Pins

Ouvrir la page originale sur le site