Tarascon-sur-Ariège. Canton du Sabarthès : décryptages, réactions et consignes de vote pour le second tour

Abonnés Elections départementales, Tarascon-sur-Ariège, Ariège Publié le 22/06/2021 à 05:14 , mis à jour à 12:13

l'essentiel Les électeurs du canton du Sabarthès n'ont pas été les derniers de la classe lors de ce premier tour des départementales. Et c'est avec un taux de 55,31 % de participation qu'ils ont fait de la liste "Libres et Solidaires" la favorite de ce premier tour. Ainsi, Philippe Pujol et Joëlle Eychenne sont arrivés en tête dimanche soir dans les urnes de 17 communes du canton avec 44,09 % des voix, talonnés par Nadège Denjean-Sutra et Benoît Alvarez, conseillers sortants de la liste "Ariège notre avenir en commun" avec 300 voix d'écart.

Malgré une abstention record dans toutes les régions de l'hexagone, et même si près de 50 % des électeurs ariégeois ont préféré bouder les bureaux de votes, les électeurs du canton du Sabarthès n'ont pas été les derniers de la classe lors de ce premier tour des départementales. Et c'est avec un taux de 55,31 % de participation qu'ils ont fait de la liste "Libres et Solidaires" la favorite de ce premier tour. Ainsi, Philippe Pujol et Joëlle Eychenne sont arrivés en tête dimanche soir dans les urnes de 17 communes du canton avec 44,09 % des voix, talonnés par Nadège Denjean-Sutra et Benoît Alvarez, conseillers sortants de la liste "Ariège notre avenir en commun" avec 300 voix d'écart. La liste "Vraiment à gauche, vraiment écolo" conduite par Florence Cortès et Gérard Sénevat ainsi que les couleurs "d'Ariège populaire" menée par le benjamin des candidats Lucas Mattiuzzo et Yvette Rouvet ont rassemblé quant à eux respectivement 440 et 378 voix. Soit environ 10 % des voix pour le duo EELV (Europe Ecologie Les Verts) – Parti Communiste (PC) et 9 % des voix pour la liste LFI (La France Insoumise). Des résultats toutefois insuffisants pour se maintenir dans la course. Réactions, décryptages, consignes de l'entre-deux tours : les candidats se confient.

Alain Pujol-Joëlle Eychenne: "Transformer l'essai"

Arrivé en tête de ce premier tour, Philippe Pujol, candidat divers gauche de la liste Libres et Solidaires se dit "heureux du résultat" mais préfère rester prudent. "Il ne faut pas basculer dans l'euphorie… c'est la première mi-temps d'un match qui va se terminer dimanche. On a marqué un essai et il nous faut maintenant le transformer", confie-t-il. Et dans cette dernière ligne droite de l'entre-deux tours Philippe Pujol et Joëlle Eychenne misent sur le travail de proximité : "On remercie tous ceux qui ont voté pour nous. On repart dès aujourd'hui sur le terrain pour notamment améliorer ce travail de proximité. Une chose qui a notamment beaucoup manqué avec les candidats sortants", conclut Philippe Pujol. Pour sa colistière, Joëlle Eychenne, se trouver en tête du premier tour est une "agréable surprise". "On sentait bien en avançant dans la campagne qu'on serait en bonne position… c'est aussi le fruit d'un mois de terrain, confie la candidate, mais le plus important c'est que les gens aillent voter dimanche, pour nous ou pour même pour d'autres. Il ne faut perdre ce qui fait notre démocratie."

Benoit Alvarez-Nadège Denjean-Sutra: "Si l'opposition passe, le canton risque d'être isolé"

Benoit Alvarez et Nadège Denjean-Sutra Benoît Alvarez et Nadège Denjean-Sutra

Pour la liste "Ariège notre avenir en commun" conduite par Benoit Alvarez (société civile) et Nadège Denjean-Sutra (PRG), le taux d'abstention des électeurs a fait basculer la tendance. "Nous avons été surpris, surtout à Tarascon où habituellement les gens se mobilisent, constate la candidate PRG, quoi qu'il en soit, nous voulons remercier tous les électeurs qui ont voté pour nous", poursuit-elle. Et pour le binôme de la majorité, les résultats de dimanche prochain seront décisifs pour le canton. "Nous voulons aussi tendre la main à ceux qui ont voté pour une autre liste ou qui n'ont pas voté, confient les deux colistiers. Et aussi expliquer l'importance du vote de dimanche prochain, car si l'opposition passe au second tour, c'est tout le canton qui risque d'être isolé. Et il faut vraiment que les électeurs en prennent conscience." Pour Benoit Alvarez, la poursuite des projets engagés "est capitale". "On est sur le terrain, on ne lâche rien ! Car tout ce que nous avons entamé comme le maintien du collège Montcalm, le travail pour répondre a la désertification médicale ou la construction de l'hôpital sont des enjeux majeurs pour notre territoire."

Second tour: "Ni l'un, ni l'autre" estiment les candidats EELV, PC et LFI

Pour EELV et le parti communiste, les candidats du second tour ne portent aucune valeur écologiste. DDM.

Pour le duo Cortès/ Sénevat (EELV- Parti communiste), les consignes de vote de l'entre-deux sont sans équivoque : "aucun des deux camps", lance la candidate écologiste. "Nous avons été contactés par les deux binômes, et apparemment l'heure est plus à l'affrontement entre eux que de proposer un véritable un volet écologique. Nous ne retrouvons pas nos valeurs dans la liste PS/PRG qui prône la continuité de ce qu'ils faisaient, et dans la liste divers gauche, soi-disant libre, de Philippe Pujol et Joëlle Eychenne, car on ne va pas se mentir, c'est LREM qui n'a pas le courage d'assumer son étiquette", poursuit-elle. "On remercie nos électeurs et qu'ils soient assurés que nous continuerons à travailler pour eux." Une opinion partagée par le candidat communiste qui regrette également "un manque d'engagement fort" des deux côtés. Pour la liste LFI "Ariège populaire", pas de consigne de vote. "Nos électeurs sont libres, ils ont leur propre voix. On est évidemment déçus, mais on reste lucides sur le véritable gagnant de ces élections qui est l'abstention. Et malheureusement, les élus d'aujourd'hui ne sont absolument pas représentatifs de la population du territoire", conclut Lucas Mattiuzzo.

Pas de consigne de vote pour les candidats LFI. Photo DDM.

Cet article est réservé aux abonnés Abonnez-vous pour en profiter à partir de 1€/mois, sans engagement Je m'abonne pour lire la suite Déjà abonné(e) ? Je me connecte Stéphanie Leborne Voir les commentaires L'immobilier à Tarascon-Sur-Ariège

203000 euros

POUR INVESTIR EN SÉRÉNITÉExcellent emplacement pour cet immeuble composé d'[...]

174900 euros

Magnifique maison avec 2 appartements de 90 m2 avec une cave de 65 m2 et c[...]

724000 euros

DOUBLE VILLA D'EXCEPTION Située entre Tarascon-sur-Ariège et Foix aux pieds[...]

Toutes les annonces immobilières de Tarascon-Sur-Ariège Achat de maison Achat d'appartement Location maison Location appartement Envie de donner votre avis ? (1 commentaire)

J'ai déjà un compte

Je me connecte

Je n'ai pas de compte

Je m'inscris gratuitement Une erreur est survenue.

Vous souhaitez suivre ce fil de discussion ?

Suivre ce fil Réagir Lire la charte de modération

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d'un(e) internaute à votre commentaire ?

Oui, je veux suivre les réponses Non, ça ne m'intéresse pas Les commentaires (1) Le Falga Il y a 1 mois Le 22/06/2021 à 10:57

Les vieux démons se sont réveillés dans ce canton !

Répondre Signaler un abus

Signaler un abus

Ouvrir la page originale sur le site