Logo

Vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 : existe-t-il un risque pour les jeunes enfants ?

Vaccins contre le Covid-19, Coronavirus - Covid 19, Santé Publié le 28/10/2021 à 07:01

l'essentiel Les laboratoires Pfizer et Moderna assurent que leurs vaccins sont sûrs et bien tolérés par les 5-11 ans. Aucun grand pays occidental n'a encore donné son feu vert. Qu'en pensent les pédiatres en France ?

Les enfants de 5 à 11 ans vont-ils devoir à leur tour se faire vacciner contre le Covid-19 ? Rien n'est encore décidé, ni en France, ni en Europe alors que le Covid-19 regagne du terrain avec plus de 5 000 nouveaux cas positifs par jour en France depuis quelques jours. Au 26 octobre, 35 enfants de moins de 9 ans étaient hospitalisés pour Covid-19 en France dont 4 en Occitanie. Actuellement, seuls les plus de 12 ans peuvent être vaccinés contre le virus. Les laboratoires Pfizer et Moderna assurent que leurs vaccins sont prêts et efficaces pour protéger les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19. La Dépêche fait le point sur les risques entourant la vaccination de cette tranche d'âge.

Pfizer assure que son vaccin est "sûr" et "bien toléré" par les enfants de 5 à 11 ans avec une efficacité de 90,7%. Le vaccin a été dosé à 10 microgrammes par injection. Une étude a été menée sur 4 500 enfants entre 6 mois et 11 ans aux Etats-Unis, en Finlande, en Pologne et en Espagne. Les effets secondaires observés étaient "en général comparables" à ceux observés chez les 16-25 ans.

De son côté, Moderna affirme que la réponse immunitaire des 6-11 ans est forte pour son vaccin avec des niveaux d'anticorps "robustes", un mois après la seconde dose. Le vaccin a été dosé à 50 microgrammes par injection. Des essais cliniques ont été menés sur 4 700 enfants. Les effets secondaires les plus courants étaient la fatigue, des maux de tête, de la fièvre et une douleur au niveau de l'injection.

A lire aussi : Covid-19 : "Il faut vacciner les jeunes enfants" selon le PDG de Moderna

Le syndicat national des pédiatres français ne recommande pas la vaccination des 5-11 ans pour le moment. "Il faut se donner quelques mois et voir comment la situation évolue. Si on se rend compte qu'on a une augmentation importante chez les 5-11 ans, avec des hospitalisations, le vaccin pourrait se justifier. Pour l'instant, pour nous, ça ne se justifie pas", explique sa présidente le Dr Brigitte Virey. "Comme toujours avec les vaccins, il faut voir la balance bénéfice-risque".

Les enfants ont une réponse immunitaire importante face au Covid-19. Si des enfants ont contracté le virus, aucune forme grave n'a été signalée en France, contrairement aux Etats-Unis où les enfants obèses avec comorbidités sont plus nombreux.

Les 5-11 ans sont-ils résistants sur la durée face au virus ? Le Dr Brigitte Virey se montre prudente. "Ça fait 18 mois qu'ils sont confinés derrière des masques, donc leur immunité n'est plus entraînée. C'est d'ailleurs pour ça qu'on voit de nouveau apparaître les infections hivernales qui ont commencé très tôt, que ce soit la bronchiolite, les gastro-entérites, on voit repartir les varicelles ou les otites. Donc on peut se poser la question : est-ce que le système immunitaire des 5-11 ans va leur permettre de se défendre suffisamment ? Ça, on ne le sait pas", avoue la pédiatre.

"Sur les effets secondaires éventuels, il n'y a pas de problème particulier signalé mais on n'a quand même pas grand-chose", estime le Dr Brigitte Virey à la lecture des essais cliniques de Pfizer et Moderna. "Le problème, ce sont les effets indésirables rares et il n'y a pas assez de recul". Pour les 12-17 ans, quelques cas de myocardites - une inflammation du muscle cardiaque - ont été signalés en France, sans forme grave.

Le gouvernement se basera sur l'avis de la Haute autorité de santé pour autoriser ou non la vaccination des 5-11 ans en France. Cet avis sera rendu d'ici la fin de l'année 2021, indique à La Dépêche la HAS. Ses experts vont commencer à examiner en détail les essais cliniques que Pfizer et Moderna viennent de leur envoyer.

Israël vaccine les 5-11 ans fragiles ou à risque avec Pfizer depuis juillet. Les Émirats arabes unis injectent le vaccin chinois Sinopharm aux 3-17 ans depuis août. La Chine a ouvert la vaccination dès 3 ans avec ses vaccins nationaux Sinovac et Sinopharm. Cuba injecte ses vaccins nationaux Abdala et Soberana aux 2-11 ans depuis septembre. Le Cambodge a commencé à vacciner les plus de 6 ans tandis que le Vénézuéla devait débuter pour les plus de 3 ans en octobre. Les Etats-Unis s'apprêtent à donner leur feu vert.

Cyril Brioulet suivre ce journaliste Voir les commentaires Sur le même sujet Covid-19 : le port du masque de nouveau obligatoire dans plusieurs communes de Loire-Atlantique Covid-19 : quelles sont ces pilules Merck déjà commandées par la France ? Covid-19 en Occitanie : le taux d'incidence à nouveau en hausse dans plusieurs départements "Troisième dose" du vaccin contre le Covid-19 : immunité, effets indésirables... toutes les questions qu'on se pose sur le rappel ENTRETIEN. Vaccins contre le Covid-19 : Alain Fischer explique pourquoi les vaccinés de moins de 65 ans n'ont pas besoin d'un rappel INFOGRAPHIE. Covid-19 : la fin des tests gratuits a-t-elle relancé la vaccination ? Envie de donner votre avis ? (31 commentaires)

Ouvrir la page originale sur le site