Deux talents s'invitent à la chapelle du séminaire à Moissac

Abonnés Expositions, Moissac, Tarn-et-Garonne Publié le 22/06/2021 à 05:14 , mis à jour à 09:07

l'essentiel L'Art s'invite à Moissac investit la chapelle du séminaire avec deux artistes à découvrir jusqu'au 27 juin ; Yollande Lefever, et Pierre Julia. Un cadre exceptionnel pour des œuvres uniques.

L'imposant volume de la chapelle du séminaire à proximité directe de la médiathèque municipale est investi l'été durant par l'association Moissac Métiers d'Arts et de Création (2MAC) et son opération "L'Art s'invite à Moissac". Ainsi chaque année jusqu'à la fin du mois de septembre, l'association donne les clés de quelques lieux choisis de l'espace urbain moissagais aux artistes. Jusqu'au 27 juin, les œuvres de l'aquarelliste et moissagaise Yollande Lefever, montées sur un écrin au centre du grand espace de la chapelle vont faire face aux toiles imposantes et aux fines calligraphies de l'artiste polymorphe et néo-moissagais Pierre Julia.

Des œuvres qui intriguent

Le talent de Yollande capture dans l'ambre de ses pinceaux de petits moments de vie, souvent d'une époque révolue et aujourd'hui fantasmée. Urbaines, rurales, oniriques, les toiles gardent une sage mesure, irradiant d'une curieuse impression contradictoire, entre sépia et lumière vive.

Situées au centre de l'espace de l'exposition, elles semblent veillées par les géants suspendus aux murs.

Ces géants, ce sont ces animaux dont le regard perçant place le visiteur dans la curieuse position de celui qui est observé. La série animalière des acryliques de Pierre Julia en impose par la taille des cadres, d'où sont projetés ces grands yeux de fauves et de reptiles, qui semblent vouloir mettre cette humanité qui part en vrille dans sa "gestion" du vivant face à ses responsabilités. Ces toiles nous défient, et c'est un bonheur. Pierre propose en contrepoint quelques calligraphies plus légères, au trait vif, nerveux et gracieux, ainsi qu'un ensemble de toiles d'obédience contemporaine évoquant la fougue d'un orage de particules ou encore la puissance des grandes cascades.

Cette exposition aux beautés pures et contrastées est visible jusqu'au 27 juin, tous les jours (10 h-12 h, 15 h-18 h) sauf le lundi.

Cet article est réservé aux abonnés Abonnez-vous pour en profiter à partir de 1€/mois, sans engagement Je m'abonne pour lire la suite Déjà abonné(e) ? Je me connecte Correspondant Voir les commentaires Envie de donner votre avis ?

J'ai déjà un compte

Je me connecte

Je n'ai pas de compte

Je m'inscris gratuitement Réagir Lire la charte de modération

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d'un(e) internaute à votre commentaire ?

Oui, je veux suivre les réponses Non, ça ne m'intéresse pas

Ouvrir la page originale sur le site